Dataset : EBSD mapping of brittle shear zones precursors

vignette
Collection

Quotation

Thomas Leydier ; Philippe Goncalves ; Julie Albaric (2020): EBSD mapping of brittle shear zones precursors. Laboratoire Chrono-environnement. FR-18008901306731-2020-11-06

General metadata

Identifier : local : FR-18008901306731-2020-11-06
Description :
Objective : microtextural characterization within a shear zone brittle precursor
Disciplines :
geochemistry & geophysics (sciences of the universe), geology (sciences of the universe), mineralogy (sciences of the universe)
Keywords :

Dates :
Data acquisition : Apr 2017
Metadata record :
Creation : 6 Nov 2020
Update : 6 Nov 2020

Update periodicity : no update
Language : English (eng)
Additional information :
Données produites dans le cadre de la thèse de Thomas Leydier, encadrée par Philippe Goncalves (maître de conférences HDR en géologie au laboratoire Chrono-environnement) et Julie Albaric (maître de conférences en géophysique et sismologie au laboratoire Chrono-environnement).
Audience : University: master, Research

Coverages

Spatial coverage :

Time coverage :

  • Période Alpine: between -45 Ma and -30 Ma

Administrative metadata

Data creatorsAffiliation
Thomas LeydierChrono-environnement (FRA)
Philippe GoncalvesChrono-environnement (FRA)
Julie AlbaricChrono-environnement (FRA)
ContributorsAffiliationRole
Emilien OliotGéosciences Montpellier (FRA)related person
Fabrice BarouGéosciences Montpellier (FRA)data collector
Publisher : Laboratoire Chrono-environnement
Science contact : Philippe Goncalves website e-mail
Project and funders :
Access : restricted
Access details :
To access the data, please contact the scientific data manager.

Technical metadata

Formats : image/bmp, image/tiff, text/cpr, text/ctf
Data acquisition methods :
  • Observational data :
    La méthode EBSD permet de caractériser les propriétés cristallographiques d'un échantillon (orientations cristallographiques, taille des grains...). Un détecteur EBSD est principalement composé d’un écran fluorescent, sur lequel vont se former les diagrammes de diffraction, et d’une caméra à bas niveau de lumière, qui va permettre de récupérer l’image de ces diagrammes. Le détecteur est généralement placé dans un microscope électronique à balayage (MEB). Le faisceau électronique généré par le MEB va ainsi venir percuter la surface de l’échantillon incliné de 70°. D'après le diagramme de diffraction des électrons obtenu en un point donné, il est possible de déterminer l'orientation cristallographique en ce point.

    Les analyse ont été menées sur des d’échantillons collectés en 2013. Les cartes sont les premières données générées, et sont ensuite nettoyées afin d'en extraire différentes informations (orientations cristallographiques préférentielles, degré de désorientation...).
Datatype : Dataset
About
Terms of use
Contact
© OSU-THETA, CNRS